association des amis de yiddish pour tous 

Charles  Goldszlagier

yiddishpourtous@gmail.com 

Président

Responsable des contenus rédactionnels et vidéos

Sous-titrages et traductions Yiddish

Cours de Yiddish

Michèle Zefferi

Responsable événements

yiddishpourtous@gmail.com

Sylvie Goldszlagier, Michèle Zefferi,

Ethel Reich-Obadia, Annie Esterzon, Rika Chaval.

Modératrices du groupe Facebook

S'inscrire à la newsletter Yiddish Pour Tous
  • Yiddish Pour Tous sur Facebook

humour

Sadie, une vieille dame de Brooklyn, à l'accent polonais, s'adresse à un homme devant l'arrêt de bus.
- Farshtayn Yiddish ?
- Yes, Ich farshtayn.
Sadie demande alors :
- Vot time is it ?

                     

Maurice Koster

(Groupe FB Yiddish  pour tous)

L'humour est une affirmation de la dignité, une déclaration de la supériorité de l'homme face à ce qui lui arrive.
Romain Gary, writer.

 

Yolande Schwarzman

(Groupe FB Yiddish pour tous)

La série Chelm 

Pour des raisons mystérieuses les Juifs de la ville de Chelm en Pologne ont acquis, dans le folklore du yiddishland, une réputation de niaiserie.

Il existe des dizaines d'anecdotes sur leur prétendue stupidité, un peu comme nous avons des quantités de blagues sur les Belges ou sur les blondes.

 

En réalité, à travers Chelm, les Juifs se moquent d'eux-mêmes, de leur difficulté à utiliser les puits de sagesse acquis dans l'étude du talmud pour trouver des solutions pratiques aux problèmes de la vie quotidienne. 
 

Les sages - 1

Chez les habitants de Chelm, on devait construire de nouveaux bains. Les bains terminés, on s'attaqua au parquet. Mais là une sévère dispute éclata et les avis étaient partagés: une partie disait que le parquet devait être raboté et pas autrement, et les autres disaient - que non, justement pas raboté. 

Les sages - 2

"Shames", (shamash en hébreu), est le mot yiddish pour "bedeau". Il s'occupe des tâches d'intendance à la shul: surveiller la porte, nettoyer les lieux, ranger les livres de prières, allumer les bougies avant l'office du shabbat etc...

Les imprécations en Yiddish de Régine Bloch !

Toute une série d'imprécations ont un rapport à la maladie et à la douleur qu'on souhaite généreusement à celui à qui on en veut.

Ce n'est pas propre au yiddish, d'ailleurs.

Dans les temps anciens, en français, on souhaitait à l'autre la male mort. 

! שטײנער דיר אױפֿן האַרצן =

Shteyner dir oyfn hartsn ! = Que tu aies des pierres sur ton cœur !

 

Et sa variante :

! שטײנער דיר אין די בײנער=

Shteyner dir in di beyner !

Que tu aies des pierres dans tes os!

Ouille, ça pèse lourd!

רעדן זאָלסטו פֿון היצ !

= redn zolstu fun hits !

= Que la fièvre te prenne jusqu'au délire!

( textuellement : que tes paroles viennent du délire)

קדחת= kadokhes

Ce terme populaire ( non scientifique) désignait en yiddish les maladies à fièvres intermittentes , type paludisme

(malaria), cela correspond un peu à ce que nous appelions autrefois fièvre tierce, fièvre quarte ou tout simplement " les fièvres"